HASEGAWA MUTSUKI JAPAN NAVY DESTROYER

10,00

Le Mutsuki (睦月, ”janvier”) est un destroyer, navire de tête de sa classe construit pour la Marine impériale japonaise pendant les années 1920.

2 en stock

Description

Le Mutsuki (睦月, ”janvier”) est un destroyer, navire de tête de sa classe construit pour la Marine impériale japonaise pendant les années 1920.

Dans les années 1930, le Mutsuki opère au large de la Chine, participant au premier incident de Shanghai en 1932 et à plusieurs autres actions lors de la seconde guerre sino-japonaise.

Au moment de l’attaque de Pearl Harbor le , le Mutsuki est le vaisseau amiral de la 30e division du 6e escadron de destroyers (4e flotte). Il quitte Kwajalein le avec la force d’invasion de Wake transportant une garnison des « forces navales spéciales de débarquement » (FNSD). Tôt le matin du , la garnison américaine repoussa les premières tentatives de débarquement des FNSD, soutenues par les croiseurs légers Yūbari, Tenryū et Tatsuta, les destroyers Yayoi, Hayate, Kisaragi, Mutsuki, Oite et Asanagi, deux anciens navires de la classe Momi convertis en patrouilleur (patrouilleur n ° 32 et n ° 33), et deux transports de troupes contenant 450 soldats des FNSD. Après avoir subi de lourdes pertes, les forces japonaises se replièrent avant le débuts des opérations. Ce fut le premier revers japonais de la guerre et la seule tentative de débarquement qui échoua lors de la Seconde Guerre mondiale.

Après l’ajout d’une mitrailleuse de 13,2 mm en affût double sur le côté avant de la passerelle, le navire escorte un convoi de Kwajalein à la base navale de Truk en janvier 1942 puis un convoi de troupes de Truk à Guam le même mois, avant de rejoindre la force d’invasion des îles Salomon, couvrant les débarquements des forces japonaises pendant l’opération R (invasions de Rabaul, Nouvelle-Irlande et Nouvelle-Bretagne) et pendant l’opération SR (invasions de Lae et Salamaua en Nouvelle-Guinée) en janvier-mars. Du au 1er avril, il fut vaisseau amiral pour le contre-amiral Masao Kanazawa, commandant de la 8e force spéciale de base au début de l’occupation des îles Shortland et de Bougainville, dans les Salomon. Le même mois, il soutint l’occupation des îles de l’Amirauté.

Pendant la bataille de la mer de Corail du 7 au , le Mutsuki est affecté à la force d’invasion de l’opération Mo pour Port Moresby. Après l’annulation de la mission, le Mutsuki reste basé à Rabaul, effectuant des missions d’escorte entre Truk, Rabaul et Palau jusqu’à son rappel au Japon en juillet pour un bref réaménagement.

Après les réparations achevées à l’arsenal naval de Sasebo le , le Mutsuki est réaffecté dans la huitième flotte, participant au bombardement de Henderson Field le . Lors de la bataille des Salomon orientales le , le Mutsuki est attaqué par des bombardiers de l’USAAF B-17 Flying Fortress alors qu’il assistait le transport endommagé Kinryu Maru, à 64 miles au nord-est de Santa Isabel. Touché par cinq bombes dont une explose dans la salle d’ingénierie, le navire chavire et coule immédiatement à la position géographique 7° 47′ S, 160° 13′ E, tuant 41 membres d’équipage et en blessant 11 autres. Les survivants, dont son capitaine, le lieutenant commandant Kenji Hatano, sont secourus par le Yayoi.

Le Mutsuki est rayé des listes de la marine le .

Informations complémentaires

Poids 0,4 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “HASEGAWA MUTSUKI JAPAN NAVY DESTROYER”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.