AOSHIMA AMATSUKAZE NAVY DESTROYER

10,00

L’Amatsukaze (天津風) était un destroyer de la classe Kagerō en service de la Marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale.

4 en stock

Description

L’Amatsukaze (天津風) était un destroyer de la classe Kagerō en service de la Marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale.

Au cours de la première année de la guerre du Pacifique, le destroyer était sous le commandement de Tameichi Hara (en) au cours duquel il participe à la première bataille de la mer de Java, à la bataille des Salomon orientales et à la bataille des îles Santa Cruz. Pendant la bataille navale de Guadalcanal, il coule de deux torpilles l’USS Barton et endommage d’une torpille l’USS Juneau. Au cours de ces actions, il est repéré et attaqué par l’USS Helena qui l’endommage gravement, tuant 43 membres de son équipage. Ses turbines n’étant pas affectées, il parvient tant bien que mal à évacuer la zone à 20 nœuds (37 km/h) en utilisant la direction manuelle d’urgence.

Le , alors qu’il escortait un convoi de quatre navires en mer de Chine méridionale, l’Amatsukaze est torpillé par le sous-marin USS Redfin (en). L’explosion d’un magasin endommage gravement la proue et tue 80 membres d’équipage. Présumé coulé, le navire n’est découvert que six jours plus tard par un avion de patrouille maritime. L’Amatsukaze est remorqué tant bien que mal à Singapour et réparé de longs mois.

L’Amatsukaze attaqué le en mer de Chine méridionale.

Le , l’Amatsukaze est attaqué par des B-25 de l’USAAF à 9,7 km à l’est d’Amoy, à la position géographique 24° 30′ N, 118° 10′ E. Gravement endommagé, son équipage décide d’échouer le navire. Le , les tentatives de sauvetage sont abandonnées. Le , le navire est sabordé avec des charges explosives.

En 2012, l’épave de l’Amatsukaze est retrouvée par un navire d’ingénierie chinois. Environ 30 tonnes d’épave ont été renflouées, coupées en morceaux et vendues pour la ferraille avant l’intervention des départements d’administration des reliques locales. Selon les médias chinois, un musée sera construit pour protéger l’épave restante.

 

Informations complémentaires

Poids 0,4 kg

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “AOSHIMA AMATSUKAZE NAVY DESTROYER”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *